LE MÉTIER DU CONSULTANT RH

1 – Depuis combien de temps travaillez-vous en tant que consultant RH à l’Espace Cadre ? Et comment a évolué votre métier depuis que vous l’exercez ?

« J’ai démarré à l’Espace Cadre depuis 3 ans et cela fait 18 mois que j’ai intégré l’équipe consultants.
Grâce à mes expériences précédentes sur la région parisienne, j’avais une approche sur le recrutement, la chasse, l’approche directe différente par rapport à ce qui se faisait initialement au sein de l’équipe consultant. En effet, je travaillais auparavant dans un cabinet de conseil exclusivement sur des métiers de l’IT, des métiers de niches à Paris.
Il y avait un besoin à l’Espace Cadre sur la partie recrutement, notamment sur les profils pénuriques. Je suis donc intervenue en tant que support et j’ai intégré l’équipe consultant. « 

2 – Pouvez-vous décrire les différentes étapes du processus de recrutement proposé par l’Espace Cadre (VA de l’Espace Cadre) ?

« – Comprendre de manière précise le besoin et les attentes du client de la fiche de poste au profil recherché
– Mesurer le taux d’attractivité de l’offre du client au regard de différents indicateurs de motivation : intérêt du travail, rapport entre la rémunération proposée et le niveau de compétence requise, la localisation du poste, la notoriété de l’entreprise…
– Sourcing : cibler les personnes sur les job boards et les réseaux sociaux professionnels, contacts téléphoniques pour rentrer dans le réseau
– Entretiens avec les candidats avec des tests de personnalités (TEO).

La valeur ajoutée de l’Espace Cadre se trouve dans les techniques de recherches et d’approches des candidats, notre capacité à rentrer dans un réseau rapidement et à identifier les talents. Mais aussi dans notre conseil et notre suivi vis-à-vis du client. »

3 – Quels sont les secteurs d’activités sur lesquels vous êtes amenée à travailler le plus régulièrement et quelles sont leurs spécificités ?

« Il n’y a pas de secteur d’activités prédéfinis mais nous avons travaillé par exemple dans les domaines suivants : réparation navale, ingénierie, études des sols/environnement, assurance / mutuelle, concessionnaire automobile, immobilier d’entreprise, opticiens…. Des postes variés mais des profils qui ont un savoir-faire technique de par leur poste.
Leur spécificité se trouve notamment dans la technicité du jargon. Il faut s’imprégner du métier et du réseau du profil que l’on recherche. »

 4 – Quelles sont les qualités essentielles selon vous pour exercer le métier de consultant Rh spécialisé en recrutement ? 

« – Capacité à appréhender chaque métier et son jargon technique
– Capacité à rentrer dans le réseau spécifique du métier
– Capacité à créer du lien très rapidement, notamment au téléphone
– Capacité à sortir du cadre
– Capacité de travailler en équipe avec le client en créant une relation de confiance. »

1 – Pouvez-vous nous décrire brièvement votre parcours de consultante RH ? Et votre évolution au sein du Groupe Inmares ?

« J’ai 30 ans d’expérience dans le domaine de l’accompagnement, de l’insertion professionnelle et de la formation auprès de personnes souhaitant changer d’orientation professionnelle ou d’emploi.

J’ai commencé ma carrière en travaillant auprès du public jeune en formation initiale et dès mes 24 ans, j’ai pris la direction de ce centre de formation. J’ai ensuite souhaité travailler auprès d’un public plus large et j’ai accompagné des personnes en insertion professionnelle (jeunes et adultes), fait de l’illettrisme, de l’alphabétisation. J’ai eu la chance de bouger très souvent géographiquement ce qui m’a amené à avoir des expériences riches et variées et étoffer mes compétences comme animer des formations, coordonner les activités d’une équipe, ouvrir un cabinet sur l’orientation professionnelle, débuter l’accompagnement bilan de compétences …

Mon parcours dans différentes régions de France m’a amené à arriver en 2008 en Bretagne et rejoindre le groupe Inmares.

Mon expérience en bilan de compétences est de 10 ans. Aujourd’hui, c’est là que se positionne mon expertise et c’est avant tout ce que je préfère faire. En effet, accompagner, aider les personnes à construire leur projet professionnel et leur donner les moyens de réussir est ce qui me plaît et me rend heureuse chaque jour.

Depuis janvier 2017, je suis la référente bilan de compétences au sein du Groupe. Mes missions sont toujours prioritairement de réaliser des bilans de compétences mais aussi d’accompagner les nouveaux collaborateurs à la démarche, proposer et animer des séances de travail avec l’équipe (méthodologie, nouveaux outils…) , rechercher de nouveaux OPCA… »

2 – Pouvez-vous nous parler du bilan de compétences ? (Objectifs, grandes étapes, profil type de personne accompagnée…)

« L’objectif du bilan de compétences est de faire le point sur sa carrière, découvrir de nouvelles pistes professionnelles, aller à la rencontre des acteurs du marché de l’emploi, amorcer une démarche de formation ou de VAE … mais aussi de faire le point sur sa personnalité (atouts, freins).
L’accompagnement est individualisé et personnalisé ! Nous considérons que chaque personne est unique, et adaptons notre démarche à son rythme.

Les étapes

– Etude approfondie du parcours personnel et professionnel.

– Elaboration de votre portefeuille de compétences.

– Recherche de nouvelles orientations.

– Enquête terrain auprès de professionnels

– Identification des passerelles professionnelles (aires de mobilité) et transférabilité des compétences sur le nouveau métier.

– Travail sur la connaissance de soi et la personnalité – Evaluation de vos atouts, de vos freins et de vos axes de progrès au regard des projets détectés.

– Identification des entreprises et/ou secteurs d’activités potentiels sur le marché du travail ou réflexion pour accompagner l’évolution en interne. Analyse du réalisme socio-économique.

– Mesure d’écart de compétences et recherche de solutions (formation, Validation des Acquis de l’Expérience)

– Validation du projet professionnel et mise en place du plan d’action

Durée 24h sur une période de 2 à 3 mois.

Pour réaliser un bilan de compétences il faut avoir eu une activité professionnelle de 5 ans.
Nous accompagnons tous types de public. »

3 – Vous avez une mission clé dans votre quotidien : celui d’accompagner les individus à un moment déterminant de leur parcours ! Quelle satisfaction en retirez-vous ?

« J’aime le fait de stimuler, booster, redonner confiance aux personnes. J’apprécie la relation humaine qui se crée avec les bénéficiaires. J’aime les faire avancer, les soutenir, les motiver. De plus, il y a souvent un retour gratifiant quand les gens atteignent leur objectif. »

 4 – Quelles sont les qualités humaines primordiales selon vous pour accompagner au mieux les personnes en BC ?

« – Le sens de l’Ecoute est la qualité indispensable !
– Conviction et influence
– Neutralité
– Bienveillance
– Sens relationnel
– Disponibilité
– Empathie
– Rôle de catalyseur. »

1 – La formation est un sujet vaste, quels sont vos domaines d’expertise au sein de l’Espace Cadre ?

« J’interviens à l’Espace Cadre sur auprès de professionnels sur les formations suivantes :

-Communication

-Entretien annuel et entretien professionnel 

-Formation de formateurs internes

-Cohésion d’équipe »

2 – Quels impacts les évolutions récentes autour de la formation professionnelle ont-ils eu sur votre métier et l’activité de l’Espace Cadre ?

« Les évolutions récentes autour de la formation professionnelle concernent notamment l’évolution du cadre législatif et les changements dans le financement de la formation. Les demandes des clients ont évolué en même temps que la législation.

Sur notre métier, cette réforme a eu selon moi un impact positif. Elle nous oblige à nous organiser avec rigueur autour d’un process de la formation.

Nous devons également nous adapter constamment à nos clients pour coller au plus près de leurs attentes et besoins

Cette réforme de la formation professionnelle a également eu un impact sur l’activité de l’Espace Cadre. La première année, les entreprises étaient frileuses à s’engager du fait de cette nouvelle législation. Aujourd’hui, avec le recul, les entreprises pensent la formation comme un outil d’investissement : adapter ses ressources pour innover et rester compétitives.

Cette année, l’enjeu de l’Espace Cadre est d’être référencé data dock d’ici juin 2017 pour que nous puissions proposer des prestations de formation qui répondent aux exigences législatives et qualitatives. »

3 – Comment se déploie l’offre de formation et auprès de quel type de structure intervenez-vous ?

« L’offre de formation se déploie grâce aux chargés d’affaires et aux consultants qui sont en lien avec les entreprises clientes. Nous intervenons auprès des entreprises du territoire, donc principalement les TPME mais nous pouvons également répondre aux besoins de grands groupes. Notre offre est ouverte à tous types de structure et secteurs d’activité.
Le besoin du client est automatiquement analysé en lien avec le chargé d’affaire et le consultant, l’élaboration de l’offre se fait sur un mode partenarial.
L’Espace Cadre construit toujours une proposition sur-mesure à son client afin de s’adapter au mieux à son besoin. »

 4 – Qu’est-ce qui vous anime dans votre métier au quotidien ? Qu’est-ce qui vous plaît dans le volet de la formation ?

« Ce que j’affectionne tout particulièrement sur le volet de la formation, c’est la transmission et l’échange réciproque. J’aime mettre les gens en action et faire de la pédagogie ludique et active. Comme nos propositions sont sur-mesure, mon activité n’est jamais redondante. Je suis en veille permanente de ce qui se fait afin de pouvoir l’appliquer et le partager auprès de ceux que je forme. »

1 – Parmi tous les domaines RH proposés par le Groupe Inmares, qu’est-ce qui vous a amenée à choisir la dimension accompagnement et plus particulièrement à vous spécialiser dans la gestion et l’animation de cellules de reclassement ?

« La dimension challenge / défi me stimule. Nous sommes limités dans le temps et nous devons à tout prix trouver une solution rapidement pour la personne qui a une problématique. Ce qui est stimulant, c’est la réussite finale du travail mené avec le bénéficiaire. Ainsi, nous mobilisons une équipe dédiée (consultant / chargé d’affaires / pilote / assistant) pour apporter une qualité de service optimale et donner du rythme à notre accompagnement.
J’aime aussi tout particulièrement la diversité des tâches émanant de cette activité : entretien individuel, animation d’atelier (CV, lettre de motivation, simulation d’entretien de recrutement…), animation des commissions de pilotage, point avec l’équipe InPole, le client et les représentants du personnel…
Enfin, dans le pilotage d’une cellule de reclassement, certaines responsabilités me stimulent comme :
– Etre l’interlocuteur privilégié des différents protagonistes (collègues consultants, client, bénéficiaires, représentants du personnel…)
– animer des commissions de pilotage parfois houleuse où l’on doit mettre en application nos qualités de médiation… »

2 – Pouvez-vous nous parler du reclassement ? (Cadre légal, objectifs, grandes étapes, profil type de personne accompagnée et d’entreprise)

« Il y a deux types de cellules : Celles que l’on gère avec un Espace Information Conseil et celles qui concernent les licenciements secs.
Dans le cadre de la cellule avec espace information conseil, on intervient en amont du licenciement économique de la personne. Il y a ici possibilité de départ volontaire.
Nous avons accompagné une entreprise récemment. Il y avait 36 suppressions de postes. Soit, des critères étaient choisis pour licencier, soit 36 personnes se portaient volontaires pour être licenciées. Dans ce deuxième cas, les salariés avaient de novembre à juin pour partir volontairement. Nous sommes intervenus sur site, à raison de 2 jours par semaine au démarrage. Les personnes venaient sur RDV ou de manière volontaire nous rencontrer au bureau. Notre rôle est d’écouter, de rassurer les personnes qui ont besoin de parler, de pleurer… Mais aussi d’accompagner les personnes qui hésitent à partir, à prendre la bonne décision.
Il y a plusieurs accompagnements possibles :
– Les personnes qui veulent se reconvertir et qui partent en formation
– Les personnes en recherche d’emploi (aide à la rédaction du CV et de la lettre de motivation, placement actif par le biais des chargés d’affaires)
– Ceux qui ont un projet de création d’entreprise (études de marché, validation de la validité du projet, vérification de la motivation, point sur les contraintes avec la famille)
– Les seniors : personnes qui veulent se faire licencier car ils sont proches de la retraite (vérification des droits auprès de la CARSAT)
– Le reclassement interne (conseils, organisation de visite d’entreprises…)
– Les personnes indécises, perdues professionnellement : on les accompagne sur un bilan de compétences. »

3 – Quelles sont les clés d’un accompagnement réussi ?

« La clé principale d’un accompagnement réussi est le lien de confiance qui s’établit entre le bénéficiaire et le consultant. Ce qui est primordial, c’est d’être avec le bon consultant. Ce lien s’instaure de manière naturelle entre nous et le(s) bénéficiaire(s).
Il ne faut pas oublier que le consultant ne peut rien faire si le bénéficiaire n’est pas volontaire. Le bénéficiaire doit être motivé car c’est un travail main dans la main qui s’opère lors d’un licenciement économique. »

 4 – Le reclassement est un moment délicat à aborder dans la vie professionnelle du salarié, comment l’appréhendez-vous ?

« Les qualités indispensables pour exercer sur la partie cellule de reclassement sont l’écoute, l’optimisme et le dynamisme. »

1 – L’offre proposée en solution RH est complexe et dense, comment organisez-vous votre équipe autour de ces différentes activités ?

« Au sein du Groupe Inmares, chaque consultant Ressources Humaines intervient sur l’ensemble des activités liées à la solution RH, tout en ayant un domaine d’expertise propre à chacun. Ces domaines à la fois diversifiés et complémentaires sont le recrutement cadres et hautes compétences, la formation en entreprise, le bilan de compétences et le reclassement individuel et collectif. »

2 – Comment faites-vous le lien entre les différentes prestations RH ?

« Dans l’exercice de notre métier en tant que consultant RH, au quotidien, nous constatons et alimentons les liens étroits entre nos clients, nos bénéficiaires et nos différentes activités.
En effet, nous avons par exemple, accompagné un Responsable RH il y a 3 ans dans sa démarche de recrutement, au travers de validations de profils. Satisfait de notre intervention, il nous a recontacté quelques mois plus tard. Entre temps, il avait de son côté, évolué vers de nouvelles fonctions au sein d’un grand groupe industriel de la région. Du fait de notre relation de confiance réciproque, il a souhaité que nous réalisions dans ce nouveau contexte, l’outplacement d’un manager, pour au final nous confier 2 cellules de reclassement, soit 70 salariés à accompagner vers un retour à l’emploi sur le territoire breton.

Un autre exemple : Régulièrement, des bénéficiaires en bilan de compétences nous sollicitent pour les accompagner dans leurs démarches de recherche d’emploi, nous pouvons alors partager avec eux notre expertise « côté recruteur » et parfois les intégrer à nos missions de recrutement.

C’est ce fil conducteur, autrement dit cette capacité à créer et développer du lien entre les gens qui est pour moi, notre valeur ajoutée essentielle ! »

3 – Quel est le cadre de déploiement des différentes prestations RH ?

« Il y a différentes approches en fonction des prestations RH :
– Concernant les bilans de compétences, nous répondons à des demandes d’agréments émises par le FONCEGIF Bretagne ou Pays de la Loire, l’ANFH… Pour obtenir ces agréments, nous nous devons d’être rigoureux et méthodique tout en apportant des moyens matériels et humains conséquents, en vue de garantir aux bénéficiaires une qualité irréprochable dans l’accompagnement réalisé. Habilités auprès des principaux OPCA depuis de nombreuses années, nous pratiquons tous le bilan de compétences.
– Pour la formation, le recrutement et le reclassement, notre cadre d’intervention est à chaque fois défini conjointement avec le client. Celui-ci est à adapter en fonction de ses attentes et du contexte spécifique à l’entreprise. »

 4 – Quelles sont les qualités essentielles d’un consultant RH ?

« Pour être consultant RH au sein du groupe Inmares, les qualités essentielles sont l’écoute (active), la volonté de bien faire et le réel sens du service…Ces points sont importants pour accompagner et conseiller au mieux nos clients et bénéficiaires.
D’autre part, la capacité d’adaptation à tous types de publics (dirigeants, DRH, artisans, ouvriers…) est primordiale tout comme la capacité à prendre du recul. En effet, les situations auxquelles nous sommes confrontés sont parfois douloureuses et difficiles. Dans ce cas, l’équipe est très importante, c’est d’ailleurs à cet effet que nous avons mis en place depuis 18 mois, une journée par trimestre dédiée à l’analyse de nos pratiques professionnelles, afin de nous aider à toujours adopter la bonne posture et la juste proximité avec nos interlocuteurs.
Pour conclure, les compétences professionnelles ne suffisent pas, il faut avant tout avoir des qualités humaines remarquables ! »

Envie de nous rejoindre ?

NOUS RECRUTONS !

NANTES : :  FOUGÈRES : : TRIGNAC

 

POSTULER